Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
artmakeuppro.overblog.com

humeur

Glandeuse assumée

10 Décembre 2014, 10:13am

Publié par Artmakeuppro

Glandeuse assumée

Hello hello everyone !

 

En cette période de préparatifs noëliens,  j'avais envie d'écrire un truc sur ma nature profonde. Une partie de moi que j'assume pleinement : je suis une MEGA GLANDEUSE.

Comme beaucoup, j'ai un boulot. Ma chance, c'est que j'adore ce que je fais, et que, plus je bosse, plus je suis détendue; Un vrai luxe.

Mais même avec ça, j'aime NE RIEN FAIRE.

Je suis toujours fascinée par ces gens qui me disent : " moi je ne peux pas rester assis à ne rien faire". 

Ah bon? Moi si, carrément. J'adore. Je surkiffe. J'overlike.

Et en plus, plus le temps passe, plus je "grandis", plus je trouve que ne rien faire est le COMBLE DU LUXE.

 

Glandeuse assumée

Parce qu'aujourd'hui, si je peux me poser et ne rien faire, ABSOLUMENT RIEN, ça veut dire que je PEUX m'assoir !

Ca veut dire que le ménage est fait, que la lessive est faite, que la cuisine est faite, que la paperasse est rangée, que je n'ai pas d'enfants dans les pattes dont il faut que je m'occupe. 

Ou alors, ça peut aussi vouloir dire que je m'accorde ce temps à ne rien faire. Que je suis capable de lâcher ma culpabilité (la pile de trucs à ranger là? Non, non, je ne la vois pas...)

Et soyons honnête, j'ai toujours aimé ne rien faire

J'aime ce luxe certains jours (très rares à présent) de lire dans mon lit le matin, en buvant un café/thé, emmitouflée dans mon pyjama/couette/collée à mon homme. 

J'aime ce luxe de pouvoir m'octroyer une mini sieste quand c'est possible. (et encore, en ce moment j'ai la méga excuse de la parturiente pour le faire !)

J'aime l'ULTRA LUXE de m'assoir  et de regarder mon appart clean, rangé, avec une sensation de "c'est fini" ! Et éventuellement, de me demander "et quelle série je vais bien pouvoir regarder?"

Donc j'assume: je suis une grosse glandeuse. Je suis une méga flemmarde. Et cela, depuis toujours. Enfant, on me disait "contemplative". En fait, c'est un joli mot pour dire la même chose !

Peut-être que je vais dire ça d'ailleurs, ça fait quand même un peu mieux. 

Mais en même temps, c'est important d'assumer son moi profond! 

Et en cette période de fêtes qui s'annonce chargée en trucs à faire, je savoure à l'avance le mois de janvier, où on peut faire relâche !

Et vous, vous assumez ??

Des bises hivernales !

Glandeuse assumée

Voir les commentaires

Tu t'appelles comment ?

16 Juillet 2014, 11:28am

Publié par Artmakeuppro

Tu t'appelles comment ?

L'autre jour je me suis posé une question futile : est-ce qu'un prénom peut te rebuter dans ton amour ?!

Oui c'est bête mais...

En fait, dans la rue l'autre jour, j'entends une femme appeler son chéri. Et là: prénom méga moche ! Enfin, à mon goût bien sûr...

Et là je me suis posé la question : que se passe-t-il si tu rencontres quelqu'un qui a le nom que tu trouves le plus ridicule du monde ?!?!

Peux-tu tomber incroyablement amoureuse?

En fait, je pense que oui. Parce que finalement, tu te retrouves à l'appeler par mille petits noms doux : chéri, loulou, chouchou, amour, coeur, trésor... et j'en passe.

Et puis, soyons honnête, le pauvre n'a pas choisi lui-même son prénom. A la limite, la première fois que tu rencontres ses parents, tu vas les regarder comme des phénomènes de foire. Qu'est-ce qui les a amené à faire un choix aussi étrange? Ce qui te fait halluciner, c'est si, en plus, leur appart est décoré avec goût et ils semblent être des gens sympas. Mais pourquoi??! Tu sais juste que s'ils te donnent leur avis, tu ne les écouteras pas forcément.

Jusque là, ça va. Mais, admettons que la problématique se corse. Avec lui, la vie est parfaite, vous êtes si heureux, le nuage rose sur lequel vous flottez est on ne peut plus confortable. Bref, c'est le top. Et là, il te demande en mariage. Ouaaaaaaah.

Sauf que. 

Sauf que manque de pot, il a aussi un nom de famille dégueu ! Aaargh !

Bon, c'est un mec intelligent (sinon tu ne serais pas avec, hein!) et il est hyper compréhensif. Il te dit que tu peux garder ton nom de jeune fille parce que franchement, il open. Et là tu te dis dans ta tête "HALLELUIA!!!"

Mais il y a encore un autre souci à venir: les enfants ! Oui parce que non seulement, il faut se mettre d'accord sur un prénom (et là vas-y accroche toi...). Mais tu hésites même à avoir des enfants de peur qu'ils soient eux aussi affublés d'un nom de famille aussi horrible !

Heureusement, la loi est aujourd'hui bien faite: on peut choisir de donner le nom de la mère.

Encore faut-il que dans cette histoire, ton nom soit joli...

Des bises estivales!

PS: Je vous assure qu'en fait, je n'ai pas de jugement de ce type. Je me suis juste prise à imaginer une telle situation !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Les prises de risque positives...

3 Juillet 2014, 14:42pm

Publié par Artmakeuppro

Hello les girls,

Je voulais écrire un petit truc today à propos de la prise de risque positive.

En fait, je me retrouve souvent confrontée à une situation simple: 

Une femme (pas toujours la même, hein!)  vient me voir pour se faire maquiller. Je demande quel type de maquillage elle envisage. Elle me raconte un peu ce qu'elle aimerait, comment elle va être habillée, etc.

Jusque là, tout va bien.

Mais ce qui me fascine c'est la femme qui va me dire: "habituellement, je mets ça et ça, je fais ça comme ça, et d'ailleurs je vous ai amené tel ou tel produit..."

Alors oui. J'entends bien. Et même si j'avais déjà cerné la personnalité de la dame (parce que c'est le propre de mon métier: on doit cerner en quelques secondes la personne), c'est sympa de m'expliquer un peu plus, pour que je comprenne mieux.

Mais dites-moi: quand on vient se faire maquiller par une maquilleuse professionnelle, le but n'est-il pas aussi d'écouter, de découvrir d'autres facettes de soi? D'apprendre que, même si on met toujours une couleur X, la couleur Y est superbe aussi sur soi? De comprendre que ce n'est pas parce qu'on se voit d'une certaine manière que c'est la SEULE possible ou existante?

Alors, évidemment, il est important de bien expliquer comment on est. Il est primordial que la personne qui s'occupe de vous comprenne bien qui vous êtes. On a tous déjà vécu cet horrible moment, une fois dans notre vie, où le coiffeur a fait exactement ce qu'on ne voulait pas et qui ne nous VA PAS ! (et là, c'est le drame !)

Mais à partir du moment où on va chez un professionnel, il doit y avoir un échange, le résultat de 2 personnalités. Parce que sinon, on peut aussi tout faire soi-même !

Je dis tout ça, car à chaque fois, au final, quand j'arrive à faire entendre un tout petit peu mes conseils, ma vision de la personne, lui montrer une autre facette, ou simplement lui faire voir autre chose de beau chez elle, les femmes sont ultra heureuses de se voir autrement. Aussi belle, mais autrement . (Même si je n'oublie jamais de lui demander si elle se reconnait !)

Et ce genre de "prise de risque", c'est peu comparé à beaucoup d'autre chose dans la vie. 

Oser tenter quelque chose de nouveau, tenter une expérience, partir dans un pays inconnu... C'est toutes ces merveilleuses possibilités qui font aussi qu'on se sent vivre. Qu'on apprend à se connaitre toujours un peu plus. Et qu'on s'aime un peu plus aussi.

Alors mesdames (mais ça vaut aussi pour ces messieurs), osez

Et si c'est raté, ce n'est rien. Au final, vous aurez juste découvert quelque chose que vous ne referez pas ! Mais vous aurez quand même appris quelque chose !

Osez donc !

Mille bises.

Les prises de risque positives...
Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Parce que la vie est belle !

24 Juin 2014, 17:09pm

Publié par Artmakeuppro

Parce que la vie est belle !
Quand la vie vous montre qu'il ne faut jamais baisser les bras...

C'est étrange ces bouts de vie où on sent que tout bouge, qu'on évolue, qu'on ne sera plus vraiment comme avant.

Il y ces épreuves, ces moments qui vous filent une gifle. Ces nouvelles qu'on vous annonce qui vous réapprennent que la vie est courte.

Il y a ces décéptions humaines. Celles où vous regardez votre histoire, vos bases, vos schémas, pour comprendre que ce n'est pas comme ça que vous allez continuer.

Il y a ces colères qui vous rongent, qui vous consument, et qui un jour, sans crier gare, s'en vont, car vous êtes enfin en paix.

Il y a ces boucles que l'on ferme, pour passer à autre chose, pour n'être plus que dans le présent et le futur.

Il y a ces émotions qui ne vous quittaient pas et qui vous abîmaient, tout le temps, et vous mangeaient.

Et puis il y a le temps qui passe. Ce temps qui passe si vite, qui nous porte et nous pousse à avancer, car il n'y a pas le choix, simplement.

Mais ça c'était avant...

Parce que la vie est belle !

C'est étrange comme d'un coup, on peut renaître.

Après un peu de tout ça, et même beaucoup de tout ça, j'ai en effet changé. 

Je n'ai jamais autant eu la gnack. Tout ça m'a bien enseigné une chose :

RIEN NI PERSONNE NE M'EMPECHERA D'ETRE HEUREUSE.

Oui, il y a des choses très dures dans la vie.

Oui, il faut vraiment qu'on s'accroche tous les jours.

Mais malgré tout ça j'ai tellement de choses qui peuvent me rendre heureuse, tant de personnes merveilleuses autour de moi, tant d'instants magiques à savouer.

Mais le secret, c'est qu'il n'y a que moi qui peut décider d'être heureuse. Ce ne sont pas tous ces éléments extérieurs, et ce ne sont pas les autres qui peuvent m'en empêcher.

Chaque jour il y a quelque chose de formidable et chaque lendemain sera encore meilleur.

Parce que la vie est belle !

Je vous souhaite à chacun d'être heureux, encore et toujours un peu plus.

De savourer chaque chose, chaque moment qui vous apporte du bonheur. 

Mais si vous décidez d'être heureux, d'être en vie, alors le chemin a déjà commencé...

Des milliards de tendresse...

Rendez-vous sur Hellocoton !
Parce que la vie est belle !

Voir les commentaires

Mais c'est quoi être une maman ?

18 Juin 2014, 14:18pm

Publié par Artmakeuppro

Mais c'est quoi être une maman ?

Il y a des jours où je me pose plus de questions que d'autres.

Des jours où je me demande " Suis-je une bonne maman?" Ou même "Suis-je une maman tout court?"

Ce week-end, mon chéri et moi nous sommes absentés pour un grand et long week-end. A l'étranger même ! Il faisait beau, il faisait chaud. On allait participer à un mariage sublime. Et on avait choisi de ne pas amener la petite. Oui parce que, quand on amène son enfant de 2 ans 1/2 à un mariage, on trouve qu'on ne profite pas vraiment de quoique ce soit. 

Et vu ce que ce mariage promettait d'être, on avait envie d'en profiter un peu. Et même de passer un peu de temps en amoureux...

Quand je suis partie, j'ai eu ce pincement, ce "pré-manque". Je n'allais pas la voir pendant plusieurs jours. Et puis, je le savais, une fois arrivée sur place, j'allais profiter. Ca je sais le faire. Je pense à elle, mais je profite du moment. Je deviens égoïste !

Et puis, à la fin de ce week-end, elle m'a manqué, atrocement. J'avais hâte de rentrer. Disons que si je ne l'avais pas eu, j'aurais envisagé de rester là-bas ! Là, la question ne se posait même pas. J'avais vraiment envie de rentrer.

 

 

Un coin de paradis...

Un coin de paradis...

Seulement voilà, je vais la retrouver. Et je sais qu'au bout d'un moment, elle va m'épuiser !

Parce que voyez-vous, l'univers a décidé de me donner une enfant qui n'arrête jamais ! 

Et je l'aime. Vraiment. Mais je l'aime à ma façon je crois. J'essaie de faire de mon mieux pour être patiente, et je ne le suis pas tout le temps!

J'ai souvent l'impression de ne pas être assez maternelle. Je ne suis pas en fusion avec elle. Je crois qu'en fait je n'y arriverais pas même si je me forçais. J'aurais l'impression de l'emprisonner, ou de ne le faire que pour moi. 

Et je me pose constamment ces questions : Comment fait-on pour être maman?

Quel exemple doit-on prendre, si on n'a pas envie de prendre celui de sa propre mère?

Parce que quand j'observe ma mère, je n'ai pas envie d'être elle. De toute façon nous sommes tellement différentes. J'observe mes amies aussi. Chacune m'inspire des choses que je voudrais être ou faire ou à l'inverse, pas du tout !

En fait, les femmes qui m'ont jusqu'à présent inspiré sont celles qui, me semble-t-il, étaient proches de l'équilibre femme/mère. J'ai toujours aimé ces amies qui, même avec un ou deux enfants dans les bras, sont capables de demander "Et toi, comment vas-tu?" et d'écouter la réponse.

 

Independant little girl !

Independant little girl !

Alors c'est ce que j'essaie de faire: trouver cet équilibre entre la femme et la mère.

Mais avec ça, j'ai toujours peur d'être trop égoïste, de ne pas savoir écouter les autres.

Pourtant, je le sais d'expérience: les enfants sont ingrats ! Et il faut aussi se préserver, ne pas s'oublier. Et protéger son couple.

Je n'ai pas la réponse. Je ne sais pas si un jour je la trouverai, ou si j'arriverais à trouver une paix intérieure.

Ce que je sais déjà, c'est que ma fille m'enseigne constamment à mieux me connaitre. Grâce à elle, je sais que je ne peux pas projeter en elle, et je ne le veux pas de toute façon. Elle est une petite personne rigolote, qui me prouve constamment que la vie vaut d'être vécue.

En tout cas, si vous commencez à avoir des réponses à toutes ces questions, je suis preneuse ! 

Je vais déjà essayer de l'aimer du mieux que je peux, et essayer de la rendre heureuse. Ou du moins, tâcher de lui enseigner qu'il n'y a qu'elle qui peut trouver son bonheur, avec ou sans moi.

 

 

 

Le retour a du bon quand même...

Le retour a du bon quand même...

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Un sujet féminin : l'endométriose.

9 Mai 2014, 12:04pm

Publié par Artmakeuppro

Hello les girly girls,
Aujourd'hui je vous parle de quelque chose qui me tient à coeur, quelque chose de personnel dont j'ai mis du temps à parler : l'endométriose.
Un sujet féminin : l'endométriose.

Voici donc un sujet très féminin: l'endométriose. Sans vous refaire la fiche Wikipedia, c'est la présence de muqueuses utérines en dehors de la cavité utérine. Et ça fluctue avec le cycle menstruel. 

J'ai eu mes règles à un âge moyen, vers 12 ans 1/2 (si je me souviens bien !). J'ai vite eu des règles assez douloureuses. On m'a donc dit de prendre du Spasfon dans ces moments-là. Bon. Ok. 

Vers 17 ans, j'ai demandé à prendre la pilule. Pas vraiment à cause de rapports possibles (c'était rare et PROTEGE) mais plutôt pour que mes règles soient régulières et moins douloureuses.

La période "pilule" a continué jusqu'à mes 24 ans, âge où étant méga célibataire, je me suis dit que j'allais arrêter "les trucs pas naturels" pour mon corps, vu que je n'en avais pas besoin. 

1 ère ERREUR ! Si j'avais su, j'aurais continué la pilule. 

J'ai ensuite porté un stérilet pour femmes nullipares (celles qui n'ont jamais accouché !). Là, je suis passée de douleurs fortes à des douleurs extremement intenses

Et ma 2ème  ENORME ERREUR : Je n'ai pas parlé de mes douleurs.

Voyez-vous, j'ai toujours cru: 1) que les filles sont douillettes, 2) qu'avoir TRES mal quand on a ses règles c'est normal. L'HALLU quoi !

 

 

 

Un sujet féminin : l'endométriose.

Lorsqu'on a commencé à vouloir un enfant, ça a été long, très long. Presque 2 ans. Mais personne n'a été chercher de ce côté là. En même temps, je ne parlais toujours pas de mes douleurs atroces.

Après ma grossesse et la pilule, ça s'est calmé. Sauf que voilà, le problème va se re-poser un jour. 

C'est une bonne ostéopathe qui m'a dit: "ce n'est pas normal que je te récupère comme ça tous les mois" et qui m'a envoyé consulter.

Et là, pour la 1ère fois, j'ai parlé de tout ça. 

Il faut savoir que 10 à 15% des femmes sont atteintes d'endométriose. Mais pas toutes ne le savent. Ca peut amener des dysménorrhées (douleurs de règles). Et 30 à 50% des femmes atteintes ont des problèmes de fertilité.

J'écris aujourd'hui pour dire à quel point il est important de parler de TOUT à son médecin. Et aussi à ses copines ! Peut-être pensez-vous que vous êtes douillette? Moi je le croyais vraiment. Aujourd'hui, je sais qu'en fait, je suis hyper résistante à la douleur. Je suis une WARRIOR, oui madame !

Sauf que j'aurais préféré comprendre plus tôt et me faire traiter plus tôt. Parce que tant qu'on n'en parle pas, ça s'étend, ça complique les choses et la douleur va en s'amplifiant. 

Alors, c'est sûr que ce n'est pas un sujet glamour. Mais il est important d'en parler. Et de consulter bien sûr.

Voilà, je voulais juste parler d'un problème qui existe bien souvent, mais dont on parle rarement. Parce que c'est bien connu: "les filles sont des chochottes" ! Et bien je peux maintenant vous assurer que ce n'est pas souvent le cas!

Aujourd'hui, il n'y a pas de traitements pour bloquer l'endométriose. La prise de progestatifs, le fait d'être enceinte, bloque un temps. Mais globalement ça évolue. (Des anti-inflammatoires spécifiques peuvent être prescrits). Bref, encore une fois, je ne suis pas médecin et ne vous ferai pas la fiche médicale. 

Mais s'il vous plait, n'attendez pas pour parler de vos douleurs. C'est important ! ( et ça, ça vaut pour toutes les douleurs, même les douleurs "emotionnelles" !)

Pour finir sur une note plus positive: bon pont à ceux qui le prennent, et bons rayons de soleil à tous !

Des gros becs !

Un sujet féminin : l'endométriose.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Doit-on se regarder le nombril ?

6 Mai 2014, 15:10pm

Publié par Artmakeuppro

Doit-on se regarder le nombril ?

Hello les girly girls,et les messieurs aussi !

Allez, aujourd'hui, c'est pour tout le monde!

Je voulais écrire à propos d'un sujet auquel je suis confrontée tous les jours.

Voilà: mon métier c'est maquilleuse. Et cela, depuis un bout de temps maintenant.

Et je me rend compte que je suis obligée de dire, plus souvent que ce que je souhaiterais : " je suis maquilleuse, pas magicienne " !

Alors oui, mon métier, c'est de rendre les femmes plus belles (même si avant il m'arrivait de les enlaidir pour le besoin de films !). Mon travail c'est d'amenuiser les imperfections, les petits défauts, les asymétries. MAIS C'EST TOUT !!

Je reprends. Pour ma part, je suis une fille (femme même, mais j'ai toujours du mal à dire ça!). Je suis ni moche ni belle. Je suis normale. J'ai des défauts comme tout le monde. Et j'ai des trucs jolis. Et comme tout le monde, avec le temps, bah, on a de plus en plus de petits défauts !

Mais il y a 2 solutions : 

- soit on passe son temps à regarder ce qui ne va pas, ce qu'on n'aime pas chez soi, ce qu'on voudrait changer, etc. Et croyez moi, des femmes comme ça, j'en vois TOUS LES JOURS !

-soit on regarde ce qu'on aime chez soi, on essaie de le mettre en valeur, et on apprend à être SOI-MEME.

Quasiment tous les jours, je me retrouve à devoir expliquer que le maquillage n'est pas là pour cacher ce qu'on est, notre visage, nos petits défauts, etc. Le maquillage est là pour nous aider. Il amenuise les défauts et met en lumière la beauté de chacune. Bon, celles qui arrivent à être magnifiques sans une pointe de maquillage, chapeau. Mais franchement, je n'en connais pas beaucoup...

Il faut savoir qu'on a TOUTES des atouts. TOUTES, je vous assure ! Il faut juste savoir comment les mettre en valeur, et le faire bien.

J'avais une amie avec qui j'ai cohabité pas mal de temps. Tous les matins, au réveil, elle se regardait et me disait " T"as vu la sale gueule que j'ai !". Ce à quoi j'ai fini un jour par répondre: "on a TOUS une sale gueule au réveil ! Il suffit juste de ne pas se regarder à ce moment-là !!!!"

Et ça, ça vaut aussi pour celles qui voudraient ne pas avoir de rides. Les filles : les rides c'est beau ! C'est votre vie qui s'inscrit sur vous. Alors plus vous serez heureuses et joyeuses, plus vos rides seront belles !

Attention, entendons-nous bien: il est important de se connaitre, de s'apprivoiser, de s'aimer, d'aimer séduire (un peu, mais pas trop, hein!), d'aimer être belle et à sa juste valeur. 

Mais arrêtez de trop vous regarder le nombril, avec vos petits défauts, vos trucs qui ne vont pas, que vous trouver moches, etc. Ca, c'est VOTRE vision. Et croyez moi, elle est souvent erronée et bien trop négative. En prime, si vous vous appréciez, c'est là que vous dégagez une grande beauté et un grand charisme !

Je pourrais écrire des chapitres entiers à ce sujet, vu le nombre de fois où je suis confrontée à ça.

Donc je résume : on amenuise les petits défauts, et surtout on met en valeur ce qu'on trouve de beau chez nous, et on ne regarde que le beau ! (et ça, ça vaut pour tout dans la vie... )

Allez, love  & beauty  les girls ! Merveilleuse semaine à vous tous !
 

Doit-on se regarder le nombril ?
Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Mais où va la vie ?

27 Mars 2014, 11:24am

Publié par Artmakeuppro

Rendez-vous sur Hellocoton !

Aujourd'hui je voulais écrire sur quelque chose qui me tient à coeur : la vie.

 

Je suis plutôt jeune, voyez-vous. Enfin, j'ai la trentaine. Et je sais, je pense que j'ai encore pas mal d'années devant moi.

Je suis quelqu'un qui dit souvent: " La vie est courte. Il faut la vivre. Il faut en profiter !" Et j'essaie de suivre cet adage.

Seulement voilà, en l'espace de peu de temps, j'ai 2 amies de mon âge (jeunes donc!!) qui sont tombées malades. Deux maladies très différentes. Mais qui m'ont bien remué.

D'un coup, tous mes repères se sont effondrés.

Je ne voyais plus l'intérêt de la vie, si c'est pour qu'elle puisse nous échapper aussi bêtement. 

Je m'étais souvent dit: on peut perdre quelqu'un qu'on aime, alors il faut profiter de tous les moments. Mais je ne m'étais pas dit: et si c'est moi qui partait. Ou pire, qui devenait un poids pour mon entourage. 

C'est ça qui m'a paniqué: cet effet de bascule insensé, où du jour au lendemain, sans prévenir, ta vie n'est plus la même. Ne sera jamais plus pareille. Où tu ne controles rien, mais alors vraiment rien. Tu croyais être préparée, le savoir, mais tes émotions sont bien réelles.

Et me voilà, comme Sandra Bullock dans Gravity, dans un vide intersidéral, dans un flottement absolu, sans repères, à ne plus rien comprendre à la vie.

Alors j'ai beaucoup pleuré, parce qu'il fallait que ces peurs sortent.

J'ai beaucoup parlé, à mon chéri en particulier qui a eu la patience infinie de m'écouter. 

J'ai essayé de reposer doucement le pied à terre, pour reprendre contact avec les sensations de la vie de tous les jours.

Je suis devenue douée pour vivre au jour le jour. Mais il faut que je me crée d'autres repères, d'autres rêves, d'autres buts. 

Mes 2 amies vont un peu mieux. Elles ne sont pas encore complètement sorties de tout ça. Je pense à elles tout le temps, pour que la vie comprenne qu'il faut qu'elle me les laisse encore loooongtemps près de moi. Pour qu'elles aient une longue vie heureuse méritée !

Alors, n'oublions pas vivre :-)

Des baisers

 

 

 

photographie @marcocravero - http://marcocravero.4ormat.com/

photographie @marcocravero - http://marcocravero.4ormat.com/

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Coup de gueule: à ceux qui n'ont pas d'éducation !

8 Mars 2014, 09:41am

Publié par Artmakeuppro

Coup de gueule: à ceux qui n'ont pas d'éducation !

Hello à tous,

Aujourd'hui je voudrais pousser une gueulante. Oui, désolée, mais là, j'en ai besoin.

Vous comprenez, j'ai un commerce. Un endroit où des gens, des femmes pour la plupart, prennent rendez-vous pour des prestations.

Jusqu'à là, rien de spécial me direz-vous.

Sauf que je ne comprends pas un truc: qu'est-ce qui empêche les gens d'appeler lorsqu'ils ne peuvent pas venir à leur rendez-vous??!!?! Leur fierté? Leur suffisance? Leur prétention? La honte peut-être?

Je me souviens, lorsque j'étais ado, ma mère me disant, alors que je ne pouvais pas aller à un rendez-vous prévu chez le coiffeur " Appelle pour annuler !" Et je me souviens l'avoir fait et n'avoir pas trouvé cela si compliqué à faire...

Alors ce manque d'éducation, franchement je trouve ça pathétique.

De la même manière: pourquoi lorsqu'on est en voiture, qu'on s'arrête pour laisser passer un piéton, pourquoi est-ce si difficile de remercier avec un sourire ou un geste de la main?!?! C'est si douloureux que ça???

Et je vous passe les moments où vous tenez la porte à quelqu'un, où vous dites poliment bonjour et que vous n'avez pas de réponse, où un sourire de la part de l'interlocuteur semble si pénible à faire... Non, messieurs-dames, tout ça, ce n'est pas un dû.

Il faudrait faire comme avec les enfants: "Qu'est-ce qu'on dit? Merciiiii...."

Alors, s'il vous plait, faites un petit effort. Souriez dès que vous le pouvez. Remerciez. Appelez pour prévenir, si vous êtes en retard ou si vous n'allez pas venir (et ça, ça vaut aussi pour un rendez-vous avec des amis!!!).

Bref, retrouvons quelques règles de bienséance, de politesse et de gentillesse. Vous allez voir, au final on se sent mieux, plus en paix. Et c'est vraiment très très simple.

Si si, je vous assure...

Allez, sans rancune. On se fait la bise?!

Et une magnifique journée à toutes les femmes !

Voir les commentaires

Moi, j'aime bien la Saint Valentin...

12 Février 2014, 10:26am

Publié par Artmakeuppro

Moi, j'aime bien la Saint Valentin...
Alors voilà, ça c'est dit: moi j'aime la Saint Valentin.
Certains diront que c'est une fête commercial, ridicule, qu'on devrait montrer son amour tous les jours...
Oui c'est vrai.
Oui MAIS...

Dans la vie de tous les jours, rattrapés par le train-train, les habitudes, le temps que vous prennent les enfants, le travail, les sorties pour ne pas oublier sa vie sociale... et bien, il n'y a jamais trop d'occasions pour fêter notre amour !

De toute façon, à mon goût, il n'y a jamais assez d'occasion pour faire la fête, se voir, célébrer, se souhaiter tout le bonheur et l'amour du monde

Exemple: j'adore fêter Halloween, parce que j'adore me déguiser et qu'en France le sens de la fête se perd tellement. (D'ailleurs faut vraiment que j'envisage le carnaval de Rio ! Quoique mon ancie coloc' m'a parlé du carnaval de Cologne, beaucoup plus près et pas mal déjanté aussi parait-il !)

Il y a même des pays où on fête l'amitié ! Et croyez-moi, chaque année ma super amie argentine m'envoie un message ce jour-là, et je suis ultra touchée !

Moi, j'aime bien la Saint Valentin...

Je ne dis pas qu'il faut dépenser une fortune à chaquee fête ! Noooon. Que ce soit pour Noël, les anniversaires, la St Valentin... on peut très bien sortir de ses habitudes sans se ruiner.

De simples bougies sur la table, une serviette pliée en forme de coeur, le petit plat mijoté qui plait tant à son/sa chéri(e). Le tout avec des couleurs bien kitchs, bien rouges, et hop ! La soirée est romantique à souhait. Il suffit même de sous-entendre à son chéri qu'on porte ses sous-vêtements préférés pour faire un cadeau "maison"...

Il y a tellement de choses qu'on peut faire pour 3 sous, et qui rendent heureux !

Pareil pour les anniversaires de couple. Un petit geste différent de d'habitude. Même une fleur en papier ! Tout est bon à prendre !

 

 

Votre chéri(e) aime les bonbons? Qu'à cela ne tienne !

Votre chéri(e) aime les bonbons? Qu'à cela ne tienne !

C'est comme pour l'anniversaire de quelqu'un. Ca ne devrait être qu'une occasion supplémentaire pour poupouner la personne aimée. D'ailleurs, je trouve que sa journée d'anniversaire devrait être un jour férié, avec petit-déj au lit obligatoire, bisous et hugs intensifs, et méga poupounage (moi j'opte pour le massage d'au moins 3h). Il devrait y avoir des sociétés chargées de faire ça, prises en charge par la sécu, pour remonter le moral au moins une fois par an.

Votre chéri(e) aime la couture? Offrez-lui des boutons !

Votre chéri(e) aime la couture? Offrez-lui des boutons !

Bref, quelque soit la raison, il faut sauter sur chaque occasion de s'offrir de la joie et du bonheur !

La vie est courte les amis, je ne le répète jamais assez !

Alors il faut la vivre !

Votre chéri(e) aime les livres? Cornez-lui son bouquin !

Votre chéri(e) aime les livres? Cornez-lui son bouquin !

Et puis, évidemment, on peut  se montrer son amour les autres jours. S'inventer régulièrement des journées amoureuses, se SURPRENDRE !

Et parce que c'est un peu pareil avec ses ami(e)s, faites aussi régulièrement des journées de l'amitié !

Des énormes bisous pleins d'amour à tous ! 

 

Et vous, qu'aimez-vous célébrer?!

Loooooove !!!!

Loooooove !!!!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Ces jours où tu les aimes, mais pas trop !

6 Février 2014, 17:54pm

Publié par Artmakeuppro

Ces jours où tu les aimes, mais pas trop !

Hello les girls !

Ce coup-ci, un petit billet pour les parents qui, peut-être comme moi, aiment leurs enfants. Mais parfois.... pffff.

Hier soir, nous étions invités à dîner chez des amis. Nous emmenons donc Little One avec nous. Et comme d'hab, elle a été cool. Elle a vaguement regardé s'il y avait des conneries à faire, puis, un bout de pain à la bouche, a opté pour la version calme avant de se coucher sans moufeter dans son lit-parapluie. Et quand tu la réveilles pour repartir à la maison, elle ne bronche même pas, attendant juste de retrouver son vrai lit.

Dans ces moments-là, tu l'aimes ton gosse. Vraiment. Tu es plutôt fier même. Tu te dis que c'est cool la life. Que tous ces gens qui te disent qu'avoir des gosses c'est parfois l'enfer, ils exagèrent.

Et puis, il y a ce matin. Ce matin, où évidemment, tu es un peu à la bourre. Où pour cause de dîner dehors hier, tu as laissé la poussette dans la voiture en te disant que pour faire quelques mètres, Little One serait cool. Comme hier soir en fait.

Et là, TOUT BASCULE. Tu ne sais pas pourquoi, mais aujourd'hui, Little One a décidé de NE PAS marcher. Non. Elle veut les bras. Sauf qu'hier tu t'es bousillé le dos au boulot, que t'as mal au bras de la porter non-stop, elle et ses 15 kg, et que, bah, t'as pas envie de céder.

Commence alors une guerre de 2 pâtés de maisons, qui te semble interminable !

Little One hurle à la mort comme si elle venait de subir la pire des tortures. Tu ne lèves même plus les yeux, de peur de croiser le regard des gens qui penseront que tu es la pire des mères. (Avec un peu de chance tu pourrais trouver un regard compatissant, mais tu n'as même pas le temps). Tu lui ordonnes maintes fois de marcher. Tu passes par la négociation ("tu marches jusqu'au parking et après je te prends dans mes bras") Honteusement, tu passes toi aussi par la phase hurlement. Ta main tente la mini-claque sur la fesse mais la couche rend le geste ridicule. Ton enfant s'allonge par terre, le corps comme désossé, sur ce bitume mouillé de pluie, où il n'y a pas si longtemps tu as vu une crotte de chien.

Ta vie, à ce moment-là, est, heu... Y a pas de mots, en fait.

Et tu te demandes comment tu peux passer aussi vite d'un sentiment d'amour et de fierté, à une envie meurtrière ?

En fait, c'est ça la vie de parent, je crois. Des yoyos constants. Mais ces petites choses savent bien qu'on ne va pas arrêter de les aimer pour autant. Aaah ils sont malins... !

Le pire, c'est que j'ai déjà hâte de rentrer ce soir et de la voir ! Jusqu'à ce qu'elle me casse les pieds. Là, j'aurais hâte de la coucher....

Je vous l'ai dit, c'est un yoyo continuel......

Allez ! Des baisers !

Et vous, vous avez aussi des moments comme ça??

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Aller bien VS victimisation

16 Janvier 2014, 12:36pm

Publié par Artmakeuppro

Aller bien VS victimisation

Hello à tous,

Ces derniers temps j'avais envie de parler de quelque chose qui me tient à coeur: est-ce qu'aller "bien" est simple ? Ou plutôt, a-t-on vraiment envie d'aller bien?

Par le travail de fond que je tente de faire sur moi, pour que ma vie soit plus légère, plus heureuse, plus joyeuse, c'est une question qui me semble primordiale.

J'ai vécu une dépression, il y a pas mal d'années. Et enfant, j'étais très mélancolique. Je pense que j'ai toujours été positive, mais ma forte émotivité m'a souvent alourdi. Et dans un précédent article, je vous ai parlé de l'impact positif qu'a eu l'hypnose dans ma vie récemment (ici) .

Aujourd'hui, alors que je tâche d'évoluer, et surtout que j'essaie d'employer la pensée positive, je me rends compte que ce n'est pas si simple.

Déjà, la première chose est d'utiliser les bons mots.

Enlever les mots négatifs (le cerveau n'entend pas les "ne pas", "ne plus") pour n'utiliser que des mots positifs. Et ça, c'est déjà un exercice en soi ! Avez-vous déjà tenté l'expérience ?

Un bon exemple c'est la différence entre: "C'est pas mal" et "C'est bien". Ou "ce n'est pas grave" (bah du coup, si !). Et les français sont les rois de ce genre de formulation. Récemment, après un exercice nouveau où j'avais fait de mon mieux, on m'a littéralement dit : "Tu as fait tout ce qu'il ne fallait pas faire" ! Ah? Et sinon, le reste c'était bien?!

Depuis, j'ai l'impression de constamment devoir réfléchir 2 fois plus à chaque fois que j'emploie un mot. Mais je trouve que les bienfaits sont incroyables. C'est comme si le cerveau se connectait sur un meilleur réseau, plus clair, plus épuré.

Ensuite, et c'est là que je me rend compte que c'est le plus compliqué: sortir de la victimisation. Je dialogue avec tous types de personnes, et si on fait attention, la plupart d'entre elles aiment dire: "moi c'est pire", "moi je souffre plus", "moi j'ai moins de chance" "moi ma vie est plus dure", et j'en passe. (tout ça est évidemment un résumé). Et soyons honnête, moi aussi je fais ça. Et je VEUX ARRÊTER !! C'est absurde non? Pourquoi voulons-nous souffrir plus que les autres? Pourquoi ça serait pire pour nous ? Qu'en sait-on ? Et puis, qu'est-ce que ça nous apporte?!!

Plus d'attention? Qu'on nous plaignent plus ? Peut-être. Mais je pense qu'à terme ça agace simplement les personnes en face. En tout cas, moi ça m'agace!

Et puis, il y a lâcher le passé, les douleurs, les regrets, les souvenirs. Lâcher ses fantasmes du futur des éternels "si javais ça, ça irait mieux". Vivre dans le présent est aussi un apprentissage indispensable.

Faire que notre vie quotidienne soit emplie de ces petites choses, qui arrivent par hasard ou que vous créez, pour avoir régulièrement le sourire aux lèvres.

En fait, aller bien est un véritable travail si on veut réellement y arriver. Sortir de la victimisation, utiliser les bons mots....

Et je prendrais plaisir à citer les 4 accords toltèques:

  • Que ta parole soit impeccable
  • Ne prends rien personnellement
  • Ne fais pas de supposition
  • Fais toujours de ton mieux.

Alors je vous souhaite sincèrement d'aller bien. Et je vous dis: belle route pour une vie heureuse !

Et vous, quelles sont vos méthodes ?

Des baisers joyeux !

Voir les commentaires

Comment l'hypnose a changé ma vie...

13 Décembre 2013, 12:22pm

Publié par Artmakeuppro

Comment l'hypnose a changé ma vie...

Hello à tous !

Oui, parce qu'aujourd'hui, cet article est pour tout le monde !

Ça fait un bout de temps que je voulais vous écrire sur ce thème-là. Je vais vous raconter comment, en 2 séances d'hypnose, ma vie est plus belle.

Pour ça il faut que je vous explique brièvement 2 choses.

D'une part, toute mon enfance j'étais quelqu'un de très mélancolique. J'ai fait une dépression, vers 24 ans. Et après ma grossesse, j'ai fait un burn-out. Tout ça on en parle rarement, mais ça arrive finalement assez fréquemment.

D'autre part, depuis une vingtaine d'années (en comptant je me suis rendue compte que ça faisait autant de temps que ça!!!) je suis insomniaque. Pour m'endormir il me fallait presque une heure. Et la nuit, je me réveillais au moins une fois, beaucoup plus parfois. Alors, à regarder l'heure à laquelle j'éteignais et celle à laquelle je me réveillais, on aurait dit que j'étais une grosse dormeuse. Mais j'étais toujours décalquée, pas reposée.

Et tout ça je le dis au passé. Parce que depuis quelques temps maintenant, je peux dire que c'est différent.

Je vous passe le fait que je suis passée par la case psychothérapie, et autres formes de thérapies (Shiatsu, réfléxologie...) Toutes m'ont été très utiles, et je n'en dirai toujours que du bien. D'ailleurs, régulièrement je m'offre une séance de réflexologie avec une femme formidable.

Mais tout ça n'avait jamais réglé mes 2 problèmes majeurs: celui du lâcher-prise et de mes problèmes de sommeil.

Par chance, j'ai rencontré un excellent thérapeute pratiquant l'hypnose et la PNL (dont je vous donnerai le lien ci-dessous).

Il faut savoir qu'avec ce genre de travail, on sent un bien-être tout de suite après, mais le vrai résultat se fait sentir quelques semaines après.

Alors pour que vous puissiez bien comprendre je vais vous résumer le passage "sommeil".

Après la séance (d'environ une heure), pendant 4 nuits d'affilées, je me suis endormie en 5 mn et je ne me suis absolument pas réveillée la nuit ! Je ne sais pas si vous pouvez réaliser la puissance d'une vraie nuit de sommeil quand c'est un truc que vous ne connaissiez pas, mais c'était magique!!! Puis, j'ai continué à m'endormir vite, mais je me suis re-réveillée la nuit à mon grand désespoir. Mais pour être honnête, je passais une période très stressante. A présent, je m'endors toujours en 5-10 mn ( ce qui est un record pour moi!) j'ai un sommeil ultra lourd et réparateur comme je n'en avais jamais eu, et je ne me réveille presque plus. Du coup, même lorsque je me lève tôt, je suis bien !

La séance précédente où j'avais travaillé sur le lâcher-prise a intensifié la puissance de la 2ème séance sur le sommeil. Et je m'épate à souvent être vraiment détendue et sereine. Ça ne m'enlève pas mes soucis du quotidien, mais je suis plus légère. J'ai évidemment des angoisses, des émotions. Mais ça s'exprime tout seul, et ça sort de moi vite fait. C'est comme si je pouvais sentir de l'énergie dans mon corps entier, comme si j'étais pleine. Et chaque jour, je m'emplis un peu plus de bonheur et de bien-être.

Alors, bien sûr, il faut avoir envie de travailler sur soi. Moi j'avais besoin d'une thérapie brève qui passe par le corps. Le résultat est magique et bluffant !

Je vous rassure, contrairement aux idées reçues, lors d'une séance on est entièrement conscient. On est juste dans une sorte d'entre-deux, qui nous permet de mieux intégrer le guidage du thérapeute. Et dans tout ça, on réalise à nouveau l'importance de la pensée positive.

Bref. Si vous avez des questions, je vous répondrai avec plaisir.

Je vous laisse aussi le lien du thérapeute qui m'a tant aidé et que je ne remercierai jamais assez !!!

http://acteur-de-sa-vie.com/

Et si vous avez envie d'aller encore mieux, foncez !

Des bisous et prenez soin de vous !

Voir les commentaires

La déco scandinave, oui mais...

23 Novembre 2013, 16:28pm

Publié par Artmakeuppro

La déco scandinave, oui mais...

Coucou les girly girls !

Aujourd'hui je vais vous parler d'un sujet que j'affectionne vraiment : la déco.

Oui, parce que parmi mes autres défauts, j'adore la déco. Rentre un chez-soi cosy, choisir les bonnes teintes, flasher sur un objet (et ne pas avoir les moyens de se l'offrir), changer les meubles de place pour la énième fois (parce qu'on n'avait pas les moyens de s'offrir l'objet de nos désirs...). Bref, ça fait partie de mes petits plaisirs.

Alors comme tout le monde, il y a des choses que j'aime, des modes que je trouve belle (ou non). Et quand je rentre chez des gens, c'est clairement le premier truc que j'observe. Et il m'arrive souvent de me dire: Oh, je n'aurais pas mis ce meuble à cette place là. Mais heureusement ça ne m'arrive pas tout le temps, hein, promis les amis :-)

Une tendance que j'aime beaucoup, c'est la déco scandinave (pour ceux qui avaient lu le titre, voici donc une redondance). Pendant longtemps j'ai aimé avoir ma chambre toute blanche, avec un beau couvre-lit blanc, des draps blancs, un joli tapis couleur claire, une lampe blanche... Mais ça c'était AVANT !

Parce que moi je pense que ceux qui font cette déco ils n'ont: ni enfants ni mec ni animaux !!!

Je reprends. C'est bôôô le parquet blanc, cette belle table blanche, ces beaux fauteuils.

Mais moi j'ai un chat, un mec et des enfants, dans le désordre. (J'ai envie de dire que malheureusement les plantes et le poisson rouge sont morts, mais finalement suis pas sûre d'être si triste)

La Play-Do, par exemple. Tu vois bien ce que c'est cette célèbre pâte à modeler de couleurs vives? Tu l'imagines s'écraser sur ton parquet ou ton tapis blanc?! Sans compter le nombre de trucs que peut renverser un gosse. "Oh maman, booouuum !" "Qu'est-ce que t'as encore renversé?!?!"

Ça c'est pour les petits enfants. Les grands enfants, c'est ceux qui touchent à tout et oublient le concept du lavage de mains. V'la les traces partout...

Le chat. Parlons-en. Ça se fait les griffes sur TOUT, et particulièrement le beau tissu d'ameublement ou le beau tapis ou le beau cuir. Sans compter les poils...

J'aurais envie de te dire que le mec aussi laisse des poils partout, mais je dois avouer que ce n'est pas le cas du mien. Il laisse juste du bordel un peu partout. C'est un bordel d'homme, vois-tu: ordinateur, I-Pad, chargeurs, paperasses, livres, magazines. Donc tu le vois cet effet pièce bien rangée propre lumineuse? Parce que moi je ne la vois pas!!!

Et puis, Oh comme c'est beau cette lumière douce et chaude à travers ce voilage. Mais quand tu vis à Paris, comme moi, c'est un mythe. Éventuellement, pendant 2 mois l'année tu vas pouvoir espérer. Mais ça dépend... Faut être top méga sage et patient pour que ça t'arrive.

Alors oui, c'est beau cette déco.Mais moi je pense que (2 options):

- soit les scandinaves ont no-life. Ils passent leur temps à tout récurer, ranger. Leurs gosses sont comme le dit si bien Gad, des gosses de blonds, et ils jouent tranquillement dans un coin sans jamais rien salir. Leurs chats ou chiens ne perdent pas leurs poils, n'ont pas de griffes, pas de bave, pas d'odeur. Et qu'ils sont tous en réalité bourrés de TOC.

- soit on nous ment.

Par respect pour les scandinaves, j'opterais donc pour la seconde version. Et je voudrais supplier les magazine de déco et autres de nous faire rêver avec des ambiance réelles ! Un peu de la même manière que j'aimerais que les maillots de bain dans les pubs soient portés par des femmes NORMALES et pas des anorexiques de 12 ans...

Allez, sans rancune. Je vais retourner chez moi, râler en ramassant le bordel de mes gosses, mais en kiffant ma vie normal. Mais je rêverais quand même à de beaux objets... !

Et vous, c'est quoi votre déco ?

Des bisous bisous !

La déco scandinave, oui mais...
La déco scandinave, oui mais...

Voir les commentaires

Parce qu'il ne faut pas s'oublier!

12 Novembre 2013, 18:03pm

Publié par Artmakeuppro

Parce qu'il ne faut pas s'oublier!

Salut les girly girls !

Il n'y a pas longtemps, j'ai eu la chance de pouvoir passer une super après-midi, avec mes copines. Et je vous dis pas comme ça m'a fait du bien !

Mais reprenons au début...

Je vous passe la joie de la bonne nouvelle, des presques 9 mois de grossesse, de l'arrivée de Beautiful Little One... Parce qu'après tout ça, y a le contre-coup.

La fatigue, l'organisation, le boulot à reprendre... A vouloir bien faire, tenir les 2 bouts ( et même plus!), on s'accroche, on fait de notre mieux. Il y a évidemment plein de beau. Mais dans tout ça, on s'oublie vite. Très vite.

Et puis, on se noie dans sa vie quotidienne, le boulot. Et d'un coup, la question : mais ça remonte à quand la dernière soirée copines?!

Heureusement, il y a les irréductibles, celles avec qui vous arrivez toujours au moins à échanger un mail, ou picorer un sushi entre 2 Rvs. Mais franchement, c'est mince tout ça.

Et il y a quelques temps, je dînais avec une de ces irréductibles. Elle et moi, on est des indécrottables. L'année prochaine, on fêtera nos 30 ans d'amitié (OUI on va fêter ça!), et malgré le temps, les événements, on est toujours proches.

Bref, on dînait, on se racontait nos vies, et on râlait parce que vraiment, c'est nul, on se voit pas assez, on s'organise pas assez de trucs... Et surtout, on fantasmait sur un hammam ou un massage ou n'importe quel poupounage !

Alors on s'est motivées. Après quelques échanges de mails, on a réussi à organiser ça, un dimanche aprèm. Et croyez-moi, c'était pas si dur à organiser car elles étaient toutes hyper partantes ! Les mamans ont laissés leurs choupinous à leur chéris. Et on s'est retrouvé pour un hammam, suivi d'un bon goûter. (j'ai même craqué et ai sorti le Nutella, mais voyez-vous, ça valait le coup !)

Ça a duré quelques heures, où on a papoté, on a rigolé, on a parlé de tout et de rien, de nos vies, de la vie, des gens, de boulot, de produits de soin, de culture, et d'hommes bien sûr... Bref, on a passé un super moment. Une bulle de joie, de chaleur et d'amitié.

Et on a beau se dire à chaque fois: faut qu'on se fasse ça plus souvent, à quand la prochaine?.... On laisse traîner et les réunions sont bien espacées!

Alors, oui, on va se motiver pour le faire plus souvent. Parce que les ami(e)s, c'est vraiment ce qu'on a de plus cher. On les a choisi (ils/elles vous ont choisi!). Et cette bulle d'oxygène, au milieu du quotidien, c'est important. VRAIMENT !

Et je trouve que dans nos vies de femmes et mères débordées, le temps avec les copines est un temps précieux. Un temps qui ressource. Autant que de s'octroyer des vrais moments d'amoureux. Et j'espère qu'un de ces 4, on arrivera toutes à s'offrir un week-end entre copines! C'est pas pour tout de suite, mais c'est bon de rêver...

Alors à vos téléphones, à vos mails... Et organisez-vous des moments heureux !

Des bisous tout pleins!

Et une dédicace aimante à toutes mes supers copines! (et mes copains garçons aussi, parce qu'eux aussi, ils sont tops!)

Voir les commentaires

1 2 > >>