Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
artmakeuppro.overblog.com

Un sujet féminin : l'endométriose.

9 Mai 2014, 12:04pm

Publié par Artmakeuppro

Hello les girly girls,
Aujourd'hui je vous parle de quelque chose qui me tient à coeur, quelque chose de personnel dont j'ai mis du temps à parler : l'endométriose.
Un sujet féminin : l'endométriose.

Voici donc un sujet très féminin: l'endométriose. Sans vous refaire la fiche Wikipedia, c'est la présence de muqueuses utérines en dehors de la cavité utérine. Et ça fluctue avec le cycle menstruel. 

J'ai eu mes règles à un âge moyen, vers 12 ans 1/2 (si je me souviens bien !). J'ai vite eu des règles assez douloureuses. On m'a donc dit de prendre du Spasfon dans ces moments-là. Bon. Ok. 

Vers 17 ans, j'ai demandé à prendre la pilule. Pas vraiment à cause de rapports possibles (c'était rare et PROTEGE) mais plutôt pour que mes règles soient régulières et moins douloureuses.

La période "pilule" a continué jusqu'à mes 24 ans, âge où étant méga célibataire, je me suis dit que j'allais arrêter "les trucs pas naturels" pour mon corps, vu que je n'en avais pas besoin. 

1 ère ERREUR ! Si j'avais su, j'aurais continué la pilule. 

J'ai ensuite porté un stérilet pour femmes nullipares (celles qui n'ont jamais accouché !). Là, je suis passée de douleurs fortes à des douleurs extremement intenses

Et ma 2ème  ENORME ERREUR : Je n'ai pas parlé de mes douleurs.

Voyez-vous, j'ai toujours cru: 1) que les filles sont douillettes, 2) qu'avoir TRES mal quand on a ses règles c'est normal. L'HALLU quoi !

 

 

 

Un sujet féminin : l'endométriose.

Lorsqu'on a commencé à vouloir un enfant, ça a été long, très long. Presque 2 ans. Mais personne n'a été chercher de ce côté là. En même temps, je ne parlais toujours pas de mes douleurs atroces.

Après ma grossesse et la pilule, ça s'est calmé. Sauf que voilà, le problème va se re-poser un jour. 

C'est une bonne ostéopathe qui m'a dit: "ce n'est pas normal que je te récupère comme ça tous les mois" et qui m'a envoyé consulter.

Et là, pour la 1ère fois, j'ai parlé de tout ça. 

Il faut savoir que 10 à 15% des femmes sont atteintes d'endométriose. Mais pas toutes ne le savent. Ca peut amener des dysménorrhées (douleurs de règles). Et 30 à 50% des femmes atteintes ont des problèmes de fertilité.

J'écris aujourd'hui pour dire à quel point il est important de parler de TOUT à son médecin. Et aussi à ses copines ! Peut-être pensez-vous que vous êtes douillette? Moi je le croyais vraiment. Aujourd'hui, je sais qu'en fait, je suis hyper résistante à la douleur. Je suis une WARRIOR, oui madame !

Sauf que j'aurais préféré comprendre plus tôt et me faire traiter plus tôt. Parce que tant qu'on n'en parle pas, ça s'étend, ça complique les choses et la douleur va en s'amplifiant. 

Alors, c'est sûr que ce n'est pas un sujet glamour. Mais il est important d'en parler. Et de consulter bien sûr.

Voilà, je voulais juste parler d'un problème qui existe bien souvent, mais dont on parle rarement. Parce que c'est bien connu: "les filles sont des chochottes" ! Et bien je peux maintenant vous assurer que ce n'est pas souvent le cas!

Aujourd'hui, il n'y a pas de traitements pour bloquer l'endométriose. La prise de progestatifs, le fait d'être enceinte, bloque un temps. Mais globalement ça évolue. (Des anti-inflammatoires spécifiques peuvent être prescrits). Bref, encore une fois, je ne suis pas médecin et ne vous ferai pas la fiche médicale. 

Mais s'il vous plait, n'attendez pas pour parler de vos douleurs. C'est important ! ( et ça, ça vaut pour toutes les douleurs, même les douleurs "emotionnelles" !)

Pour finir sur une note plus positive: bon pont à ceux qui le prennent, et bons rayons de soleil à tous !

Des gros becs !

Un sujet féminin : l'endométriose.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article